Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches

Bilan le plus dramatique des 50 dernières années

Bien que « l’année avalanche » ne soit pas terminée, l’Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches (ANENA) dresse le bilan provisoire des accidents d’avalanche de la saison.

La saison 2020/2021 est parmi les plus dramatiques des 50 dernières années.

À ce jour, l’ANENA a recensé via ses différents canaux :

- 134 accidents d’avalanche (avalanches qui impliquent au moins une personne emportée)

- 221 personnes emportées

- 29 accidents aux conséquences mortelles

- 39 décès

 

Il s’agit de l’une des années les plus dramatiques depuis la création de l’ANENA (1971-1972) :

- 9ème rang depuis 1971-1972 en termes d’accidents mortels

- 11ème rang depuis 1971-1972 en termes de décès

 

Avec 29 accidents mortels et 39 personnes décédées, l’année 2020-2021 dépasse largement les moyennes annuelles établies à 20 accidents mortels par an et 30 décès par an, depuis 1971- 1972.

 

Évolution du nombre d’accidents mortels
Évolution du nombre d’accidents mortels par avalanche et tendance (moyenne mobile 10 ans) – France – 1971-2021

 

La randonnée à skis, exceptionnellement touchée.

Cette saison s’inscrit dans le contexte particulier de pandémie de Covid-19 et de fermeture des remontées mécaniques. De fait, la quasi-totalité des accidents sont survenus alors que les victimes pratiquaient la randonnée à skis.

On compte ainsi 27 accidents mortels et 37 décès en ski de randonnée. En comparaison, on compte en moyenne sur les vingt dernières années, pour cette activité :

- 9,6 accidents mortels / an

- 13,2 décès / an

Cette année, il y a donc eu près de 3 fois plus d’accidents mortels et de décès en randonnée à ski qu’en moyenne sur les vingt dernières années.

 

Un mois de mai particulier.

Habituellement, la grande majorité des accidents d’avalanche survient en plein coeur de l’hiver : décembre, janvier, février. Cela a encore été le cas cette saison : 19 accidents mortels ont eu lieu au cours de cette période, soit 2/3 des accidents mortels de la saison.

Mais la particularité de cette année vient sans doute du grand nombre d’accidents mortels et de décès recensés au mois de mai : 7 accidents mortels et 16 décès. En moyenne, on compte plutôt pour ce mois printanier 1 accident mortel et 1 décès.

 

Des victimes aguerries, expérimentées.

D’une manière générale, les accidents d’avalanche touchent plutôt des pratiquants expérimentés et non des novices. Cette année, plusieurs victimes comptent parmi elles des professionnels de la montagne ou des experts.

 

Les skieurs français, mauvais élèves ?

Le bilan français est exceptionnel, mais il est représentatif de l’hiver dans les Alpes et ailleurs. En effet, les bilans actuels sont également défavorables, par rapport aux moyennes annuelles, en Suisse (27 décès, moyenne de 24 décès), en Italie (26 décès, moyenne de 20 décès) ou encore aux USA (37 décès, moyenne de 23 décès).

 

Des explications à cette année dramatique ?

Quelques hypothèses peuvent venir expliquer cette dramatique année :

- Des conditions nivologiques globalement instables durant une grande partie de la saison sur les Alpes du nord et les Alpes du sud, de début décembre à fin mai (notamment un mois de mai « hivernal » sur son ensemble). Le manteau neigeux a présenté des fragilités tout au long de l’hiver et ce jusqu’à tard dans la saison.

- Un très grand nombre de pratiquants de la randonnée en montagne, dès que les conditions météorologiques le permettaient, alors même que les conditions nivologiques étaient souvent défavorables (successions de chutes de neige ventées suivie de courtes périodes de beau temps, couche instable persistante liée à l’épisode de sable du Sahara).

- Certains accidents survenus dans des secteurs hors-piste des domaines skiables qui, cette année, n’étaient pas hyper tracés et étaient sans doute plus instables qu’une année « normale » d’ouverture. Ces conditions particulières ont sans doute surpris nombre de skieurs de randonnée « en station » qui n’avaient jamais vu d’avalanche à ces endroits. Cependant, cette supposition demande à être confirmée par une analyse plus fine des sites d’accidents.

- des conditions « psychologiques » peut-être défavorables, liées aux mesures de confinement : les pratiquants, en très grand nombre en montagne cette année dès qu’ils le pouvaient, étaient peut-être moins disposés à renoncer aux plaisirs de la poudreuse alors même que le risque d’avalanche était marqué ou fort.

Quand la neige en fait voir de toutes les couleurs…

Vous nous demandiez quels étaient les effets du sable (effet Sirocco) sur la neige et les avalanches ? Réponse dans ce témoignage publié dans Neige&Avalanches incluant un encadré de Météo-France sur la question.

Un récit de Frédi Meignan, gardien du refuge du promontoire - Dimanche 24 avril 2016. 

" Ce matin, en descendant du refuge, je me suis fait piéger. J'essaie de comprendre... "

LIRE LA SUITE

Formations Grand Public ANENA

FACE AU RISQUE D’AVALANCHE JE M’INFORME, JE ME FORME

AVEC L’ANENA ET SON RÉSEAU DE PROFESSIONNELS

 

Sauvetage Avalanche en Autonomie - Secours en Avalanche - Comprendre la Trace : en ski de randonnée ou en raquette - Faire la Trace : en ski de randonnée ou en raquette

Inscrivez-vous sur notre site: www.anena.formation.com

ANENA - Formations Grand Public

EvalNivo - EvalBERA - 2 outils à télécharger

Ces deux outils ont été développés par l’Anena en vue d’interpréter les conditions nivo-météo :

• Eval-BERA >> Grille d’interprétation du BERA basée sur 3 clefs de lecture :

- identification des différentes situations avalancheuses

- Localisations

- Observables (décrits dans le bulletin)

TÉLÉCHARGER Eval-BERA

 

• Eval-Nivo (V2 2020) Cet outil s’utilie en début de sortie voire en route. Il permet notamment de remplacer un bulletin d’avalanches pour estimer les dangers localement.

>> Grille d'interprétation des dangers nivo-météo basée aussi sur les 3 clefs de lecture :

- situations avalancheuses typiques,

- localisation déclinée par situations avalancheuses

- observables du jour dont les indices, l’activité avalancheuse (en utilisant une grille de taille).

Une quantification des qualités de neige et conforts météo complètent l’outil. Dans le cadre de synthèse, l’utilisateur donne son évaluation qualitative des dangers en présence.

Voir Manuel nivologie pratique Anena (édition 2020) pour des exemples illustrés > en vente dans la boutique Anena

TÉLÉCHARGER Eval-Nivo

Le risque sous le regard de la psychologie

Article de Catherine Courade, psychologue clinicienne, représentante FFCAM, instructrice ski-alpinisme - extrait du dosssier " Face au risque " publié dans la revue Neige et Avalanches " N°167 mars 2020 -

 

" Il existe encore beaucoup de situations ou de pratiques dites dangereuses pour lesquelles la représentation du risque et la capacité à mettre en place des comportements de prévention sont intimement liées.

Le danger est un événement ou une situation susceptible de produire des conséquences néfastes sur une ou plusieurs personnes.

Le risque est la possibilité qu’une ou plusieurs personnes se retrouvent face à un danger et que la situation provoque effectivement des dommages ". Télécharger et lire cet article

 

Allo, les secours ?

Dans toutes pratiques de loisirs confondues (randonnée, hors-piste, alpinisme), le téléphone portable a été utilisé dans près de 70% des cas pour alerter les secours.

Une fois l’avalanche survenue, l’une des priorités sera généralement d’alerter les secours. Rappelons qu’il est toujours préférable de prévenir les secouristes, quitte à les décommander si l’on s’aperçoit que leur intervention n’est vraiment pas nécessaire.

Voici un article où Lionel Chatain, secouriste à la CRS Alpes de Grenoble et formateur Anena, revient sur l’alerte en cas d’accident d’avalanche et donne quelques conseils supplémentaires pour rendre plus facile le travail des professionnels, une fois arrivés sur l’accident. 

lire la suite…  (fichier Pdf en téléchargement) 

propos recueillis par Frédéric Jarry (Anena).

 

photo gendarme hélico secours avalanche

Évadez-vous…

Louez à la demande sur Viméo ou achetez les packages qui vous intérressent.

 

 


Acheter ou louer ICI sur Viméo 


EvalNivo© : un outil utile d'aide à l'évaluation du risque local

Mis au point par Sébastien Escande, l'EvalNivo© est une  grille d'aide à l'évaluation du risque local

 

 

Téléchargez le ICI + note d'utilisation


EvalBRA© : outil d'aide à la lecture du BERA

 

 

TÉLÉCHARGEZ EN PDF

Ils soutiennent l'ANENA

 

 
 
     

Les Partenaires Scientifiques et Techniques

 

Meteo France

Dossiers de presse | Coordonnées Anena | E-mails équipe | Plan d'accès | Plan du site | Mentions légales