Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches

Circulaire du 8 février 1988

Circulaire du 8 février 1988 relative au brevet national de maître-chien d'avalanches, formation des formateurs

 

Le ministre de l'intérieur à :
Messieurs les Préfets, commissaires de la République de Région Madame et Messieurs les Préfets, commissaires de la République des départements métropole ( sauf 75, 92, 93, 94 ) Messieurs les Hauts Fonctionnaires de la République (Tom)

La formation des moniteurs de maîtres-chiens d'avalanches est assurée par le CISA.

Les candidats aux fonctions de moniteur devront remplir les conditions suivantes :
- être détenteurs du brevet national de maître-chien d'avalanches ;
- être présentés par un moniteur qualifié du Centre susmentionné après avoir subi un test cynophile dont le programme figure en annexe I.

Pour faire acte de candidature à l'admission au stage, les candidats doivent adresser, avant le 15 SEPTEMBRE de l'année précédant le stage, au Préfet, Commissaire de la République du département où ils exercent leur fonction, (service interministériel de défense et de protection civile) un dossier comprenant :
- une demande d'admission au stage accompagnée de l'avis motivé du moniteur qualifié
- une photocopie du brevet national de maître-chien d'avalanches.

Les demandes, après avis du Préfet, Commissaire de la République concerné, sont transmises par ce dernier au Préfet, Commissaire de la République du département de la HAUTE-SAVOIE (Service interministériel de défense et de protection civile).

Le comité pédagogique du centre de formation étudie les demandes de candidature. Il décide de l'admission des candidats aux différents niveaux de formation compte tenu de l'appréciation des personnels encadrant le stage.

Tout refus d'admission fera l'objet d'un avis motivé adressé au candidat par le Préfet, Commissaire de la République du département de HAUTE-SAVOIE ( Service interministériel de défense et de protection civile ),

La formation dont le programme figure en annexe II, s'effectue sur deux ans :
- 1ère année : élève-moniteur. Le candidat est placé sous la responsabilité d'un moniteur qui lui enseigne les techniques de formation du programme de base. Il doit assister à tous les exposés effectués au cours du stage.
- 2ème année : moniteur-stagiaire. Le candidat est chargé de mettre en application la théorie enseignée en première année. Cette partie pratique est placée sous la surveillance constante du moniteur qualifié.

A l'issue de chaque stage, le candidat est tenu d'établir un rapport d'activité soumis au comité pédagogique du Centre.

Les candidats reconnus aptes aux fonctions de moniteur doivent s'engager d 'une part à encadrer les stages de formation ( dont celui qui suit immédiatement sa formation ) et d'autre part à assurer les présélections, entraînements et recyclages des équipes,

Je vous saurai gré de bien vouloir assurer la diffusion aussi large que possible de cette circulaire, notamment auprès de services publics de votre département susceptibles d'être concernés. (...)

Annexe I
TEST CYNOPHILE D'ADMISSION POUR LA FORMATION DE FORMATEUR

PROGRAMME
Connaissance du chien :
- ses origines
- son intelligence
- ses facultés sensorielles
- son langage.

Formation du chien aux exercices d'obéissance :
- rappel au pied
- suite en laisse
- suite sans laisse
- coucher libre
- pistage en recherche du maître.

Annexe II
FORMATION DES MONITEURS DE MAITRES-CHIENS D'AVALANCHES

PROGRAMME
Définition de la "matière à enseigner " :
1- Cette matière concerne l'équipe indivisible MAITRE et CHIEN
2- Le but de cet enseignement est d'apprendre au maître à connaître son chien, le comprendre et se faire comprendre de lui
3- L'enseignement consistera donc à apprendre à un humain à parler un langage compris par son chien

Définition de la conception de cette éducation :
Compte tenu du caractère particulier de la " matière à enseigner "
1- Exclusion totale de tout " dressage imposé"
-Exclusion totale de toute " mécanisation "
2- Nécessité pour le maître et encore plus pour le moniteur d'avoir certaines qualités :
- aptitude intellectuelle suffisante
- capacité d'observation
- maîtrise de soi
- aptitude à pouvoir analyser le comportement du maître et du chien
- sens de la modestie...
3- Cette double éducation doit éveiller chez les deux partenaires l'esprit d'initiative et la confiance mutuelle pour leur permettre de résoudre, aux deux niveaux, du maître et du chien, tout problème auquel ces derniers se trouvent confrontés.

Définition des acquisitions à exiger de l'élève-moniteur :
1-Concernant le maître :
-connaissance de la psychologie du comportement du chien
-connaissance de la logique des réactions du chien
-capacité à interpréter les divers, comportements du chien face à une situation nouvelle
-connaissance de la technique du pistage " au service du maître"
2-Concernant le chien :
-équilibre général ( agressivité, sociabilité )
-confiance totale en son maître ( coucher libre )
-comportement à l'égard du maître excluant toute crainte,
3-En plus des connaissances techniques, le moniteur devra être un bon pédagogue et savoir transmettre ses conceptions et ses connaissances sur l'éducation canine.

Contrôle des aptitudes à la formation de moniteur :
1-Les connaissances :
-techniques de l'éducation générale du maître et du chien
-connaissance de la psychologie canine
-capacité de susciter le dialogue avec le maître
-capacité d'analyser un comportement imprévu du maître avec son chien ou l'inverse et donner les conseils pour corriger les erreurs ou les fautes commises en expliquant la raison de ces conseils et comment ceux-ci s'inscrivent dans la progression de l'éducation canine.
2-Les qualités pédagogiques
-explication d'un exercice déterminé à un jeune maître-chien.

Dossiers de presse | Coordonnées Anena | E-mails équipe | Plan d'accès | Plan du site | Mentions légales