Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches

Suivez nous

   

Où nous trouver ?

15, rue Ernest Calvat
38000 Grenoble

Accéder au plan

Tél : + 33 (0)4 76 51 39 39
Fax : + 33 (0)4 76 42 81 66 

BOUTIQUE ANENA

adhésion - abonnement 2017

Soutenez les actions de l'Anena

ADHÉREZ !! par carte ou par chèque directement en ligne

faites un don à l'Anena

Les outils d'aide à la décision

L'observation et l'enregistrement des avalanches

Trois dispositifs d'observation et d'enregistrement des avalanches existent actuellement. Ils sont élaborés par des scientifiques spécialisés dans les risques naturels, tel l'IRSTEA (Institut national de Recherche des Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture).

Ces outils sont les suivants : la carte de localisation des phénomènes d'avalanches ; l'enquête permanente sur les avalanches ; les sites habités, sensibles aux avalanches.

 

La carte de localisation des phénomènes d'avalanches (CLPA)

Cette carte décrit les zones où des avalanches se sont produites dans le passé et sont représentées par leurs limites extrêmes atteintes.

Elle contient deux types d'information :

- Une délimitation par recueil de témoignages (habitants, professionnels de la montagne, archives, etc.). Les éléments ainsi reportés ne font en aucun cas appel à une étude prospective. Seule l'information jugée crédible et suffisamment précise y est reportée. Cette enquête permet de reporter l'extension maximale connue des emprises d'avalanches.

- Une délimitation par photo-interprétation, complétée d'une analyse de terrain, des zones à activité avalancheuse : l'analyse du relief et de la végétation, à partir de photographies aériennes stéréoscopiques d'été, permet de réaliser une cartographie des zones susceptibles de connaître ou ayant vraisemblablement connu une activité avalancheuse.

 

L'enquête permanente sur les avalanches (EPA)

L'EPA est une chronique historique d'événements observés sur des sites sélectionnés.

La collecte des données est assurée par des observateurs agents de l'Office National des Forêts qui observent environ 3900 sites répartis sur 11 départements (la Corse n'est plus suivie). Les services RTM (Restauration des Terrains en Montagne) appuient le dispositif.

Chaque fois qu'une avalanche a lieu sur un site EPA, les observateurs notent les caractéristiques de l'événement sur des avis d'avalanches : dates, enneigement, altitudes de départ et d'arrivée, type d'avalanche, description du dépôt, etc. Toutes ces informations sont reportées par une saisie en ligne vers la base de données que gère et développe Irstea.

 

Les sites habités sensibles aux avalanches (SSA)

Ces sites inventorient les sites habités en hiver et accessibles avec un itinéraire sécurisé vis à vis des avalanches, et les classifient en 3 groupes selon leur sensibilité au risque d'avalanche.

Les résultats de ce dispositif constituent une alerte conduisant normalement, selon le classement des sites habités, à une gradation de l'approfondissement de l'évaluation du risque avalanche :

  • lors de l'établissement des plans de prévention des risques, ou des documents communaux de sauvegarde,
  • en aide à la planification de l'expertise technique sur ces sites,
  • en gestion de crise avalanche, en identification préalable à de possibles évacuations d'habitations, notamment lors d'une vigilance rouge.

Bulletin d'estimation des risques d'avalanche (BERA)

Le BERA est un outil d'aide à la décision qui permet aux pratiquants de montagne d'adapter leur comportement aux conditions de neige.

Il précise les conditions de neige, le type de risque naturel et/ou accidentel, ainsi que la localisation des risques en fonction de l'altitude, de l'exposition ou encore du créneau horaire.

Il  informe notamment l'estimation du risque d'avalanche par des indices allant de 1 à 5 sur une échelle européenne (le risque 0 n'existe pas en montagne). Cette estimation est donnée à l'échelle du massif. Le niveau de risque est établi à partir d'une évaluation de la stabilité du manteau neigeux et de ses conséquences sur la probabilité de déclenchement des avalanches. L'échelle est croissante, chaque indice correspond à un niveau de danger pour le pratiquant de la montagne enneigée.

 L'enseignement tiré du bulletin dépend bien évidemment de l'expérience et de la connaissance du milieu montagnard de chaque utilisateur. Dans certaines situations délicates, le skieur peu expérimenté sera amené à annuler le hors-piste ou la randonnée projetée et à rester sur les pistes ouvertes. Le skieur expérimenté pourra décider de maintenir la sortie prévue en choisissant un itinéraire plus adapté aux conditions de stabilité du manteau neigeux.

 

Echelle européenne de risque d'avalanche

A l'intention du public pratiquant la montagne hors des pistes balisées et ouvertes

INDICE DU RISQUE

STABILITE DU MANTEAU NEIGEUX

PROBABILITE DE DECLENCHEMENT

1 - FAIBLE

Le manteau neigeux est bien stabilisé dans la plupart des pentes.

Les déclenchements d'avalanches ne sont en général possibles que par forte surcharge3 sur de très rares pentes raides1. Seules des coulées ou petites avalanches peuvent se produire spontanément.

2 - LIMITÉ

Dans quelques pentes2 suffisamment raides, le manteau neigeux n'est que modérément stabilisé.
Ailleurs, il est bien stabilisé.

Déclenchements d'avalanches possibles surtout par fortesurcharge3 et dans quelques pentes généralement décrites dans le bulletin.
Des départs spontanés d'avalanches de grande ampleur ne sont pas à attendre.

3 -MARQUÉ

Dans de nombreuses pentes2 suffisamment raides, le manteau  neigeux n'est que modérément à faiblement stabilisé

Déclenchements d'avalanches possibles parfois même par faible surcharge3 et dans de nombreuses pentes, surtout celles généralement décrites dans le bulletin. Dans certaines situations, quelques départs spontanés d'avalanches de taille moyenne, et parfois assez grosse, sont possibles.

4 - FORT

Le manteau neigeux est faiblement stabilisé dans la plupart des pentes2 suffisamment raides.

Déclenchements d'avalanches probables même par faiblesurcharge3 dans de nombreuses pentes suffisamment raides. Dans certaines situations, de nombreux départs spontanés d`avalanches de taille moyenne, et parfois grosse, sont à attendre.

5 -TRÈS FORT

L'instabilité du manteau neigeux est généralisée.

De nombreuses et grosses avalanches se produisant spontanément sont à attendre y compris en terrain peu raide.

(1) Pentes particulièrement propices aux avalanches en raison de leur déclivité, de la configuration du terrain, de la proximité des crêtes...

(2) Les caractéristiques de ces pentes sont généralement précisées dans le bulletin: altitude, exposition, topographie... 

(3) Surcharge indicative : forte (par exemple skieurs groupés) ou faible (par exemple skieur isolé, piéton).


Le terme déclenchement concerne les avalanches provoquées par surcharge, notamment par le(s) skieur(s).
Le terme départ spontané concerne les avalanches qui se produisent sans action extérieure.


Le drapeau de signalisation du risque d’avalanche

 

JURISQUE - Le drapeau de signalisationLe drapeau d'avalanche vise à informer les pratiquants sur l'état prévisible de l'aléa avalancheux. C'est un outil d'aide à la décision pour les pratiquants, permettant à chacun d'adapter son comportement face au risque d'avalanche. Il concerne uniquement les secteurs situés hors des pistes balisées et ouvertes.

Les drapeaux d'avalanches doivent être hissés en fonction du niveau de danger tel que défini selon l'échelle européenne de risque d'avalanche.

Drapeau jaune : niveau 1 et 2.

Drapeau à damier « jaune et noir » : niveau 3 et 4.

Drapeau noir : niveau 5.

 

Le mât supportant le drapeau est dédiée exclusivement aux informations liées aux risques d'avalanches à l'exclusion de toute autre information ou indication.

 

L'envoi des drapeaux d'avalanche est décidé par le service des pistes ou toute autre autorité compétente.

 

Les caractéristiques et modalités d'utilisation des drapeaux sont définies dans la norme AFNOR NF S 52-104 d'août 2004.

 

Toutefois, cet outil tend à disparaître pour une nouvelle signalétique plus précise sur les risques d'avalanche : Un nouveau panneau d'information. 


Un nouveau panneau d'information pour remplacer le drapeau d'avalanche

Sur les domaines skiables, le drapeau d'avalanche, dont les modalités d'utilisation sont prévues par la norme AFNOR NF S 52-104 d'août 2004, vise à informer les pratiquants sur l'état prévisible de l'aléa avalancheux.

Les élus et les professionnels de la montagne, dans le cadre d'un groupe de travail de la Fédération Nationale de la Sécurité et des Secours sur les Domaines Skiables (fédération composée de l'Association Nationale des Maires de Stations de Montagne ; de l'Association Nationale des Directeurs de Pistes et de la Sécurité de Stations de Sports d'Hiver ; de l'Association Nationale pour l'Etude de la Neige et des Avalanches ; de Nordic France ; du Syndicat Nationale des Moniteurs du Ski Français ; de Domaines Skiables de France), ont engagé une réflexion pour faire évoluer ce dispositif spécifique, complémentaire aux communiqués et bulletins de Météo-France.

La première étape s'est traduite par le test d'un nouveau panneau d'information sur le risque d'avalanche du 14 février au 10 avril 2016 sur les sites de plusieurs domaines skiables.

Le panneau a été conçu en utilisant les couleurs et les pictogrammes de l'échelle européenne du risque d'avalanche. Les pictogrammes figurent depuis le 14 décembre 2015 dans tous les bulletins d'estimation du risque d'avalanche (BERA), qui sont envoyés quotidiennement aux stations de ski faisant partie du réseau nivo-météorologique.

Ce qui est espéré, par cette nouvelle signalétique, c'est que l'indice de risque 3 « Marqué », incite à modifier le comportement des pratiquants, avec plus de prudence de leur part quand ce niveau de risque est annoncé. Le risque 3 concentre plus de 45% des accidents comptabilisés en zones hors pistes.

A terme, l'objectif est de concevoir un système d'information sur le risque d'avalanche accessible en zones de montagne au-delà de l'enveloppe des domaines skiables et de réviser la norme AFNOR NF S 52-104 « Information sur les risques d'avalanche ».

Dossiers de presse | Coordonnées Anena | E-mails équipe | Plan d'accès | Plan du site | Mentions légales