Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches

Arrêté du 16 septembre 2015 version initiale

Le 23 mars 2016

JORF n°0228 du 2 octobre 2015

 

Texte n°24

 

 

Arrêté du 16 septembre 2015 fixant les aménagements dont bénéficient les personnes en cours de formation pour l'obtention du diplôme d'Etat de ski-moniteur national de ski alpin à compter du 1er octobre 2015

 

NOR: VJSF1522325A

 

 

ELI:https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2015/9/16/VJSF1522325A/jo/texte

 

 

 

 

Le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports,

 

Vu le code du sport, notamment ses articles L. 212-1 et L. 212-2, D. 142-26 et D. 142-29, D. 212-67 à D. 212-69-2, A.142-8 et A. 142-9 ;

 

Vu l'arrêté du 11 avril 2012 relatif à la formation spécifique du diplôme d'Etat de ski-moniteur national de ski alpin modifié en dernier lieu par l'arrêté du 28 avril 2015 ;

 

Vu l'avis de la section permanente du ski alpin de la commission de la formation et de l'emploi du Conseil supérieur des sports de montagne en date du 24 juin 2015,

 

Arrête : 

 

 

Article 1

 

 

Les personnes en cours de formation pour l'obtention du diplôme d'Etat de ski-moniteur national de ski alpin dont le livret de formation est en cours de validité bénéficient des aménagements de formation et de certification prévus en annexe au présent arrêté, à compter du 1er octobre 2015. 

 

Article 2

 

 

Le directeur des sports est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. 

 

Annexe

 

 

ANNEXE

 

Aménagements 

 

 

CURSUS 2015

 

(arrêté du 11 avril 2012 relatif à la formation spécifique du diplôme d'Etat de ski-

 

moniteur national de ski alpin tel que modifié par arrêté du 28 avril 2015)

 

 

 

1

 

2

 

3

 

4

 

 

 

Cursus 2012

 

(Arrêté du 11 avril 2012 relatif à la formation spécifique du diplôme d'Etat de ski-moniteur national de ski alpin)

 

UF « fondamentaux de l'enseignement du ski alpin en milieu montagnard enneigé » (140 h minimum)

 

UF « pratiques

 

compétitives » (35 h minimum)

 

UF « maîtrise technique et pédagogique de l'enseignement du ski alpin, maîtrise technique en sécurité des activités dérivées dont le snowboard » (70 h minimum)

 

UF « approfondissement de la sécurité sur pistes, hors des pistes et milieu montagnard enneigé, incluant le test eurosécurité » (70 h minimum)

 

 

 

1er cycle

 

1

 

UF « fondamentaux de l'enseignement du ski alpin » (105 h minimum)

 

* UF passerelle

 

« fondamentaux de l'enseignement du ski alpin en milieu montagnard enneigé » (35 h)

 

 

 

 

 

 

2

 

UF « sécurité en milieu montagnard enneigé sur pistes, hors des pistes et adaptation technique » (35 h minimum)

 

Acquis

 

 

 

 

 

 

2nd cycle

 

3

 

UF « pratiques compétitives » (35 h minimum)

 

Acquis

 

Acquis

 

 

 

 

 

4

 

UF « maîtrise technique et pédagogique de l'enseignement du ski alpin, maîtrise technique en sécurité des activités dérivées dont le snowboard » (70 h minimum)

 

Acquis

 

Acquis

 

Acquis

 

 

 

 

5

 

UF « approfondissement de la sécurité sur pistes, hors des pistes et milieu montagnard enneigé, incluant le test eurosécurité » (70 h minimum)

 

Acquis

 

Acquis

 

Acquis

 

Acquis

 

 

 

 

(*) L'UF passerelle « fondamentaux de l'enseignement du ski alpin en milieu montagnard enneigé » d'une durée de 35 heures minimum vise à :

 

- étudier les éléments pratiques et pédagogiques du ski alpin définis par le mémento de la méthode de l'enseignement du ski français, essentiellement dans les classes 4 ;

 

- développer les éléments techniques de la classe 4 définis dans le mémento de la méthode de l'enseignement du ski français ;

 

- améliorer la capacité à skier en toute neige, tout terrain, avec aisance et sécurité.

 

Modalités d'évaluation de l'UF passerelle « fondamentaux de l'enseignement du ski alpin en milieu montagnard enneigé » :

 

L'évaluation comprend deux épreuves :

 

1. Une épreuve de descente en toute neige, tout terrain (coefficient 1, notée sur 20).

 

2. Une évaluation continue portant sur le niveau d'implication et de progression du stagiaire permettant de contrôler l'acquisition des connaissances au regard des objectifs de l'unité de formation (coefficient 1, notée sur 20).

 

Toute note inférieure à 10 est éliminatoire. Les candidats doivent obtenir 20 points, pour valider cette UF. 

 

 

Fait le 16 septembre 2015. 

 

Pour le ministre et par délégation : 

Le sous-directeur de l'emploi et des formations, 

B. Béthune 

Dossiers de presse | Coordonnées Anena | E-mails équipe | Plan d'accès | Plan du site | Mentions légales