Association Nationale pour l’Étude de la Neige et des Avalanches

Montée au col de la Balmette

Réflexions autour de la préparation d'une randonnée à skis

Développement à partir d’un exemple

la montée au col de la Balmette (combe est – nord est) - Belledonne

Le contexte de la sortie :

nous sommes un groupe de sept skieurs alpinistes expérimentés évoluant à un rythme moyen, avec un leader identifié, disposant d’une corde de trente mètres. Nous avons réalisé ce parcours le 2 mars 2008 en fin de raid de traversée nord-sud du massif de Belledonne.

Nivo-météo : le beau temps et un bon regel sont annoncés, nous circulons dans le massif depuis quatre jours et nous nous attendons (hors consultation du BERA) à un risque d’avalanche marqué au-dessus de 2 200 m.

La veille, cinq centimètres de neige se sont déposés par un fort vent de sud-ouest ; des accumulations sont à craindre sur toutes les pentes du quart nord.

Terrain/logistique : nous démarrons l’étape au Rivier d’Allemont (en versant est de la chaine) et finirons en versant ouest de la chaine. Pour éviter des contraintes logistiques, nous n’avons pas déposé de véhicule à l’arrivée et prévoyons de rejoindre la vallée en stop, avec différentes hypothèses de parking (Freydières, Chamrousse…).

Notre préparation nous a fait identifier trois passages délicats lors de la montée est-nord est du col de la Balmette. La présence de zones d’attente protégées nous motive à tenter de passer, sachant que le franchissement de la crête est possible par une brèche dont le final regarde au sud-est (le col lui-même regarde à l’est ; encaissé, il est assimilable à un couloir nord).

D’un point de vue horaire, un départ de nuit nous semble nécessaire (compte tenu de la longueur de l’étape et de l’orientation des passages de montée).

Le descriptif des points de décision et des difficultés, ainsi que les horaires prévus de passages sont présentés dans le tableau ci-dessous.

 

N° – Heure

Descriptif (altitude, contexte…) Dangers éventuels à identifier ; stratégie prévue Solution de repli éventuel
1.
8h30
2100 m, replat d’entrée de la combe de la Balmette Purges des pentes sud est dominant le lac si la neige est déjà ramollie.
Observation de l’ensemble de la combe (sauf la sortie au col), recherche visuelle (avec jumelles) d’indices d’accumulations, transport de neige par le vent.
Retour sur la vallée d’Allemont par la combe d’Articol
2.
9h

2150 m Replat au pied de la première pente (mais décalé de son axe)
100 m de dénivelé à 30° ; recherche d’indices d’accumulation.
Un premier skieur trace la pente en utilisant au mieux sa largeur et évitant les accumulations éventuelles.
Le reste du groupe attend ses consignes pour s’y engager, un espacement minimum sera requis. Cette dénivellation importante n’autorise que difficilement le passage un par un : trop de perte de temps.
Aller retour dans la combe sud de Roche Rousse (certainement peu accumulée) = retour sur Allemont
3.
10h
2350 m Extrême rive droite de la combe, au pied d’un pilier rocheux 50 m de dénivelé à 30-35° avec une configuration délicate en sortie (pente convexe) : identification d’une accumulation dans le panneau, présence ou pas de zones érodées…
Par ailleurs, à ce niveau, il est bon de vérifier qu’aucune purge naturelle n’est à craindre depuis la face est du Grand Pic, qui domine toute la fin de l’itinéraire.
Passage d’un premier skieur et attente de consigne depuis le haut (replat) : possibilité d’un passage un par un, hypothèse d’un déchaussage si une partie de la pente reste en neige dure.
Renoncement et retour sur la vallée d’Allemont
4.
11h
2500 m
Replat au pied du col de droite
Observation d’accumulation (ou pas) dans le court couloir d’accès au col, recherche d’un cheminement éventuel vers une brèche plus à droite (orienté au sud) : nécessité de placer une corde en main courante (contexte de neige de printemps avec des rochers apparents)

Renoncement et retour dans la vallée d’Allemont

 

reglette mesure pente

Utilisation d'une réglette de mesure de pentes. On pointe le crayon, les courbes maitresses ont un espacement de 30 - 35°, ce passage lors de la montée, fera l'objet de précautions particulières (point de décision n°3).

 

 

carte 1/25 annotee combe montee tracé
Exemple de carte Top 25 annotée avec l'itinéraire (tirets bleus) de montée au col de la Balmette. Sont indiqués les points de décisions/regroupements (points verts), passages délicats (cercles rouges), les alternatives (en flèches pointillées bleues) La combe de montée vue depuis le point de décision n°1 ; les ronds noirs marquent les points n°2 et 3 de l'itinéraire prévu.

En guise de conclusion…

quelques idées supplémentaires pour aller plus loin

Si l'on souhaite aborder une sortie d’un niveau supérieur à ses pratiques habituelles, un bon principe consiste à n’ajouter qu’une (ou deux) complication à la fois. Par exemple : passage d’un couloir, parcours en boucle avec une descente « à vue », etc. Une accumulation de difficultés trop importantes pourrait mettre l'équipe en mauvaise posture, voire en danger.

Choisir judicieusement son prochain sommet, son prochain raid, passe par une prise d'informations et nécessite de savoir utiliser une échelle de cotation. Celles-ci sont nombreuses, elles tentent en générales de combiner des notions de difficulté technique (raideur de la pente, passages très étroits…), d’exposition et d'engagement.

Lors des sorties, parmi les éléments qui favorisent une conduite efficace en accord avec la préparation, le soin apporté à la gestion de la trace intervient comme un plus. Une bonne trace permet d’optimiser l’horaire, d'économiser physiquement les moins entraînés ou expérimentés et enfin, d'utiliser la portion de terrain la moins exposée à un départ d’avalanche lorsque les conditions nivologiques sont délicates.

Ce point particulier a fait l’objet d’un article dans la revue « Neige et Avalanches » de septembre 2006 (n°115).

Évaluer sa sortie pour développer son expérience. Au retour de la sortie (à l’heure de la bière…), une réflexion sur les événements de la journée permet d’intégrer des constats, et renforce son expérience pour les projets futurs ; ceci pourra permettre d'éviter, le cas échéant, de refaire les mêmes erreurs.
Les questions à se poser peuvent être (liste non exhaustive…) : où étaient situés les dangers, qu’est-ce qui m’a le plus surpris, les décisions étaient-elles correctes et ont-elles été prises au bon moment. Et, pour synthétiser, quelles sont les conséquences que nous pouvons (voulons ?) tirer de cette expérience.

la préparation à partir de sites internet

Une nouvelle tendance

la préparation à partir de sites internet : www.camptocamp.org ; www.montagneinfo.net ; www.skitour.fr ; www.volopress.fr...

Très riches en informations, les sites contributifs de renseignements de courses viennent parfois se substituer pour partie à l'ensemble de la démarche classique de préparation. Ils offrent par leur contenu, des renseignements sur :

  • l'état d'enneigement d'un secteur : altitude chaussage, skiabilité
  • les conditions de neige rencontrées : type de manteau neigeux, enfoncement, activité avalancheuse constatée...
  • des informations logistiques : accès, équipement des refuges, le niveau de fréquentation des lieux...
  • enfin, et c'est souvent un problème, un certain nombre d'appréciations subjectives : qualité de la  descente, ressenti sur le danger, la qualité de la trace...

 

Leur utilisation concrète nécessite souvent une lecture critique, pour rechercher les informations factuelles.

En effet, que peut-on faire d'appréciations telles que : « les conditions sont super bonnes (quel est le vécu du skieur, son niveau, son honnêteté ?) » ou encore « la descente est en moquette revenue (où exactement, à quelle heure ?) »... 


Par chance, de plus en plus des photos viennent appuyer les descriptifs. Par ailleurs, les administrateurs des sites ayant identifié cette difficulté, certains mettent en place des grilles types visant à unifier la qualité des observations sur la neige, sur la base de critères factuels.

dessin A. Nouailhat

Dossiers de presse | Coordonnées Anena | E-mails équipe | Plan d'accès | Plan du site | Mentions légales